Archives de catégorie : Arts Plastiques

POUR TOUTES LES CLASSES DE 6E : SÉQUENCE 7, ARTS PLASTIQUES, 2022-2023

Clair obscur

Consigne :

Représentez un ovni lumineux par une nuit noire.

Contraintes :

  • medium : craie blanche
  • format : ½ A4 Noir

Notion abordée : Travail sur la lumière et les nuances, amener les élèves a comprendre se qu’est un clair obscure. Permettre aux élèves d’expérimenter la représentation de la lumière sur un support noir.

Compétence technique. Choisir, organiser et mobiliser des gestes, des outils et des matériaux en fonction des effets qu’ils produisent.

(Comment l’élève a-t-il utilisé la craie blanche afin de représenter un ovni lumineux : définition des contours et surfaces par la lumière, pressions, estompe, nuances, points de vue)

Compétence Théorique. Se repérer dans les étapes de la réalisation d’une production plastique individuelle ou collective, anticiper les difficultés éventuelles.

(Comment l’élève s’est-il organisé, travail du fond et des formes, par quoi a-t-il commencé? Comment a-t-il organisé les différentes intensités de nuances de blanc : profondeur et organisation des plans. Comment a-t-il utilisé la craie et le support noir pour représenter l’ombre et la lumière. L’élève a-t-il surmonté les difficultés qu’il a rencontré dans la production d’un travail uniquement à la craie blanche).

Compétence culturelle.Décrire et interroger à l’aide d’un vocabulaire spécifique ses productions plastiques, celles de ses pairs et des œuvres d’art étudiées en classe.

(L’élève peut-il décrire les actions plastiques qu’il a effectué pour réaliser sa production (choix des différentes intensités de nuances de blanc, position des éléments et lumières, organisation des plans et profondeurs). L’élève peut-il expliquer en quoi ces choix lui ont permis de représenter les différents éléments demandés: l’ovni lumineux, la nuit.)

Vocabulaire : Contraste, nuance, estomper, organisation en plans, clair-obscur.

Man Ray, Baiser en négatif, 1935

Contraste : Opposition entre le clair et le foncé, qui permet de les mettre en valeur. Man Ray, Baiser en négatif, 1935

Franck Miller, couverture de Sin city

Estomper : étaler la matière pour adoucir certains traits ou créer des ombres.

Gustave Courbet, «La Lecture », 1853. Fusain et estompe sur papier, 33,5×26,5cm.  Musée des beaux-arts de Tournai.

Nuance : une même couleur dégradée du plus clair au plus foncé.

Georges Seurat, Madame Seurat, portrait de sa mère, 1882 – 1883, Conté crayon sur papier à gros grains, 30,5 × 23.3 cm, Musée J. Paul Getty

Organisation en plans : L’organisation d’une image en plusieurs plans qui se superposent (premier plan, second plan, arrière plan…).

Utagawa Hiroshige , Lever de soleil au sanctuaire de Kanda Myōjin , estampe (gravure sur bois), septembre 1857

Clair-obscurDans un tableau, une gravure, un dessin, effet consistant à moduler la lumière sur un fond d’ombre, suggérant ainsi le relief et la profondeur.

Arthemisia Gentileschi, Judith et sa servante avec la tête d’Holopherne, peinture a l’huile, 272x212cm, 1645-1650, musée de Capodimonte
Le Caravage, La vocation de saint Mathieu, 1600

Question : Comment as tu réussi à représenter la lumière dans ton dessin ?

POUR TOUTES LES CLASSES DE 6E : SÉQUENCE 6, ARTS PLASTIQUES, 2022-2023

Expérimentation fusain.

Consigne :

« Une ombre noire, dans la nuit noire, au milieu de la forêt noire »

Contraintes :

– medium : fusain

– format : 24 x 32 Blanc

Notion abordée : Travail sur les nuances, permettre aux élèves expérimenter l’utilisation du fusain.

Compétence technique. Choisir, organiser et mobiliser des gestes, des outils et des matériaux en fonction des effets qu’ils produisent.

(Comment l’élève a-t-il utiliser le fusain afin de représenter une ombre noire, dans la nuit noire, au milieu de la forêt noire: pressions, estompe, nuances, points de vue)

Compétence Théorique. Se repérer dans les étapes de la réalisation d’une production plastique individuelle ou collective, anticiper les difficultés éventuelles.

(Comment l’élève s’est-il organisé, travail du fond et des formes, par quoi a-t-il commencer? comment a-t-il organisé les différentes intensités de nuances de noir. L’élève a-t-il surmonté les difficultés qu’il a rencontré dans la production d’un travail uniquement au fusain).

Compétence culturelle.  Décrire et interroger à l’aide d’un vocabulaire spécifique ses productions plastiques, celles de ses pairs et des œuvres d’art étudiées en classe.

(L’élève peut-il décrire les actions plastiques qu’il a effectué pour réaliser sa production (choix des différentes intensités de nuances de noir, position des éléments et lumières). L’élève peut-il expliquer en quoi ces choix lui ont permis de représenter les différents éléments demandés: l’ombre, la nuit, la forêt.)

Vocabulaire : Contraste, nuance, estomper, ombre et lumière

Contraste : Opposition entre le claire et le foncé, qui permet de les mettre en valeur.

Estomper : étaler la matière pour adoucir certains traits ou créer des ombres.

Nuance : une même couleur dégradé du plus clair au plus foncé.

5e s3 001
Odilon REDON, Araignée souriante, 1881, 49.5 x 39 cm.
5e s3 002
George SEURAT, Locomotive, 1883-1884.
5e s3 003
Georges De La Tour, Saint joseph charpentier, vers 1642, huile sur toile, 137 x 102 cm.

Question : Comment as tu réussi à donner l’impression d’ombre et lumière dans ton dessin ?

POUR TOUTES LES CLASSES DE 6E : SÉQUENCE 5, Arts Plastiques, 2022/2023

Peinture rupestre

Consigne :Une nouvelle peinture rupestre a été découverte,(re)pressentez là.

Choisissez un des Médiums et outil proposés afin d’imaginer une « peinture » rupestre en vous basant sur le cours d’histoire géographie.

Contrainte : les médiums et outils utilisés devront correspondre le plus possible à ceux utilisés dans l’art pariétal.

Notion abordée :  l’art rupestre, le mélange des mediums (peintures, fusains, pastels) et des techniques. Travail sur la représentation et le fac-similé

Compétence technique. Choisir, organiser et mobiliser des gestes, des outils et des médiums en fonction des effets qu’ils produisent.

(Comment l’élève a-t-il utilisé les différents médiums proposés affin de réaliser sa propre “peinture rupestre” (choix des motifs, des outils et couleurs correspondant à l’art pariétal))

Compétence Théorique. Se repérer dans les étapes de la réalisation d’une production plastique individuelle ou collective, anticiper les difficultés éventuelles.

(Comment l’élève s’est-il organisé, travail du fond et des formes, par quoi a-t-il commencé? Comment c’est-il organisé dans l’emploi des différents médiums affin de représenter la paroi de la grotte et les motifs choisis. L’élève a-t-il surmonté les difficultés qu’il a rencontré dans la production d’un travail devant ressembler à une peinture rupestre.)

Compétence culturelle. Décrire et interroger à l’aide d’un vocabulaire spécifique ses productions plastiques, celles de ses pairs et des œuvres d’art étudiées en classe.

(L’élève peut-il décrire les actions plastiques qu’il a effectué pour réaliser sa production (choix des médiums et techniques, organisation de sont travail par étapes). L’élève peut-il expliquer en quoi ces choix lui ont permis de réaliser une production ressemblant le plus possible à une peinture rupestre.)

vocabulaire : art rupestre, fusain, ocre, pigment, empreinte, silhouette, estompe, gravure, imitation / original, fac-similé.

Art rupestre : Peinture ou gravure exécutée sur des rochers ou la paroi d’une grotte. (exemple : art rupestre dans la grotte Chauvet).

On parle aussi d’art pariétal ou de peinture pariétale.

Fusain : Branche de saule ou de fusain d’Europe, carbonisée (charbon de bois), utilisée pour dessiner.

Ocre : roche ferrique composée d’argile pure colorée par un pigment d’origine minérale allant du jaune au rouge. est utilisée comme pigment depuis la Préhistoire.

Un pigment : c’est une substance colorante. Utilisés en art, les pigments se présentent sous la forme de poudres.

Empreinte : elle peuvent être négatives (on utilisa alors un pochoir) ou positives.

img 001 6e

Grotte Chauvet : panneau des mains positives (détail)

srp 002 6e

Grotte Chauvet : main négative

Silhouette : Contours, formes extérieures sans les détails.

srp 003 6e

Grotte Chauvet : panneau du bouquetin

Estompe : technique permettant d’étirer ou d’étaler le tracer du crayon ou du fusain afin d’ombrer ou d’adoucir un dessin.

srp 004 6e

Grotte Chauvet : Le panneau des chevaux

Gravure : dessin réalisé avec un outil (pointe sèche) enlevant de la matière au support.

srp 005 6e

Grotte Chauvet : Le grand cheval gravé

imitation :Fait de prendre pour modèle le style, la manière, d’œuvres existantes.

Original : création qui a été réalisé en premier, œuvre unique.

fac-similé : Reproduction exacte (conforme à l’original mais parfois à une autre échelle) d’un document écrit, d’un dessin, d’un tableau.

Questions : quelles techniques, medium et outil avez vous utilisé pour que votre production ressemble à une peinture rupestre ?

En quoi votre travail se rapproche-t-il de l’art rupestre ?

POUR TOUTES LES CLASSES DE 4E : SÉQUENCE 4 ARTS PLASTIQUES 2022/2023

Un Graffiti / tag engagé

Consigne : Réalisez un tag en lien avec une des chansons proposées. Le message doit être compris avant même de lire le mot (motif, illustration, typographie).

Contraintes :

– Dessin

– Format 24×32

– techniques sèche

– Noir et couleurs

Compétence technique. Choisir, mobiliser et adapter des langages et des moyens plastiques en fonction de leurs effets dans une intention artistique.

(L’élève est-il capable d’utiliser la composition, les couleurs et le graphisme dans l’objectif de transmettre un message ? Est-il capable de transmettre visuellement un message engagé ?).

Compétence Théorique. S’approprier des questions artistiques en prenant appui sur une pratique artistique et réflexive.

(L’élève est-il capable d’interpréter les paroles d’une chanson pour en ressortir un tag engagé? Est-il capable de trouver des symboles, des formes, des couleurs afin de retranscrire le sens d’un mot ?).

Compétence culturelle : Établir des liens entre son propre travail, les œuvres rencontrées ou les démarches observées.

(L’élève est-il capable d’expliquer sa démarche et de justifier ses choix en relation avec les paroles de la chanson choisie ? Est-il capable d’expliquer en quoi son tag peut être considéré comme une œuvre engagée? ).

Vocabulaire : Graffiti / tag, street art, fresque, composition, typographie, In situ, art engagé.

Graffiti / tag : C’est une inscription , représentant généralement un personnage, un motif et/ou un mot, une signature, en plein milieu de l’espace urbain. Il est réalisé comme signe de reconnaissance d’un individu ou d’un groupe, mais aussi comme une expérience artistique ‘esthétique’. Par extension, on nomme « graffiti ou tag» une œuvre qui reprend les mêmes codes artistiques, même si elle est réalisée sur un autre support.

s5 003 4e
Vision, 2009, ille de France

Street art : Il s’agit de toutes formes d’art réalisé dans la rue ou dans des endroits publiques et englobe diverses méthodes telles que le graffiti, le graffiti au pochoir, les stickers, les posters, la projection vidéo, les installations de lumière, la céramique, etc.

s5 004 4e
Ernest Pignon Ernest, Jean Genet, 2006, Brest

Fresque : elle désigne une technique bien particulière de peinture murale. Cependant, dans le langage courant, le terme a pris le sens plus large de peinture murale en général, sans tenir compte de la technique utilisée.

s5 002 4e
Shepard Fairey / OBEY Giant, fresque XXL (40 m de haut) à Paris dans le 13 ème arrondissement, au coin de la rue Jeanne d’Arc et du boulevard Vincent Auriol. 2012

Composition : Organisation réfléchie des éléments les un avec les autre et par rapport au support. Elle est basée sur des LIGNES DE FORCE (ou lignes directrices). Ce sont les directions principales que suivent les éléments principaux (formes ergométriques, figures, couleurs).

s3 003 3e
Jacques Louis David, Le serment des Horaces, 1784.

La typographie : elle désigne les différents procédés de composition et d’impression utilisant des caractères et des formes en relief, ainsi que l’art et la manière d’utiliser les différents types de caractères dans un but esthétique et pratique.

s5 001 4e
s5 006 4e

Photomontage : c’est un assemblage de photographies par collage, par tirage, ou par logiciel donnant à une photo un aspect différent, par incorporation d’une ou plusieurs parties ou de la totalité d’une autre photo et permettant toutes retouches et trucages.

In situ : une installation créée pour et par rapport un lieu.

s5 008 4e
KAWAMATA Tadashi, Under The Water, Paris, Galerie Kamel Mennour, 2011.

Art engagé : S’engager, c’est revendiquer, affirmer ses idées et inciter les autres à les adopter. Dans un contexte historique précis, l’artiste décide de mettre son art au service d’une cause. Ce peut être militant, contestataire ou satirique. L’artiste vise à révéler la réalité en témoignant ou dénonçant. Il peut transmettre un message d’espoir, convaincre les hommes d’adhérer à une cause, défendre des valeurs, faire réagir et/ou agir le spectateur. Il peut aussi mettre en garde contre l’oubli, rendre hommage. Pour atteindre ces objectifs, l’artiste engagé doit toucher la sensibilité du spectateur, l’émouvoir, l’indigner. Il doit toucher l’esprit du spectateur, le faire réfléchir, l’amener à une prise de conscience.

s5 007 3e
Banksy mur près de Bethléem – juillet 2005
s5 006 3e
Banksy, Windows on West Bank – – Palestine (West Bank) 2005

L’art de Banksy est un mélange d’ironie, d’irrévérence, d’humour, manifeste pour la liberté et la justice, contre la guerre et tous les fléaux engendrés par l’homme. L’artiste perce le mur séparant les deux territoires ( Palestine et Israël) en offrant des paysages de paix au regard.

Questions : En quoi ton tag peut il être considéré comme une œuvre engagée?

POUR TOUTES LES CLASSES DE 4E : SÉQUENCE 3, ARTS PLASTIQUES 2022-2023

Consigne : Décalquez votre photographie et travaillez-la de sorte qu’elle exprime l’émotion ressentie lorsque vous écoutez la playlist passée en classe.

Contraintes :

– Bichromie

– Vous ne pourrez pas modifier les traits du portrait de départ

– Format A4

Compétence technique. Choisir, mobiliser et adapter des langages et des moyens plastiques en fonction de leurs effets dans une intention artistique.

(L’élève est-il capable d’utiliser la composition, les couleurs et le graphisme dans l’objectif de transmettre une émotion ? Est-il capable de représenter une émotion autrement que part le réalisme ?).

Compétence Théorique. Confronter intention et réalisation dans la conduite d’un projet pour l’adapter et le réorienter, s’assurer de la dimension artistique de celui-ci.

(L’élève est-il capable d’interpréter une playlist pour en faire une production plastique ? Est-il capable d’analyser l’émotion, les sensations ressenties et de trouver des formes, des couleurs afin de les retranscrire par le dessin ?).

Compétence culturelle.Expliciter la pratique individuelle ou collective. Établir des liens entre son propre travail, les œuvres rencontrées ou les démarches observées.

(L’élève est-il capable d’expliquer sa démarche et de justifier chaque choix qu’il a fait en relation avec la playlist écoutée ? : Sons aigus ou graves, instruments de musique, rythme, etc par rapports aux formes, aux couleurs, au graphisme et à la composition).

Vocabulaire : Autoportrait, portrait, touche, composition, contraste, couleurs, graphisme.

Autoportrait : Se représenter soi-même mais pas uniquement physiquement.

Portrait : Représenter de façon ressemblante une personne avec sa tenue et ses expressions caractéristiques.

Touche : C’est la manière dont le peintre par son coup de pinceau, pose la couleur sur la toile.

Egon SCHIELEAutoportrait, 1912 Huile et peinture sur bois, 32,2 x 29,8 cm.
4 S2 002
Vincent VAN GOGHAutoportrait, 1889, huile sur toile, 51 x 45 cm

Composition : Organisation réfléchie des éléments les un avec les autre et par rapport au support. Elle est basée sur des LIGNES DE FORCE (ou lignes directrices). Ce sont les directions principales que suivent les éléments principaux (formes ergométriques, figures, couleurs).

Jacques Louis David, Le serment des Horaces, 1784 .
Wassily Kandinsky, Composition VIII, peinture à l’huile, 1923, 140×201 cm.

Kandinsky reliait les couleurs et les sonorités comme s’il pouvait voir la musique et entendre les couleurs, ce qui a influencé sa façon de travailler et, ainsi, toute son œuvre. Il pensait que les sons et les couleurs font écho à des émotions spécifiques et profondément enfouies en notre for intérieur. 

Question :

En quoi ton autoportrait montre t-il plus que ton apparence physique ?

Comment expliques-tu le lien entre ton travail et la playlist écoutée ?

POUR TOUTES LES CLASSES DE 3E : SÉQUENCE 3, Arts Plastiques, 2022/2023

Mood Board

Consigne : Réalisez une série ou une séquence d’images, au minimum 3, représentant un objectif que vous aimeriez atteindre plus tard.

Contrainte :

Format A3

Technique sèche et collage

Notions abordées : la composition, permettre aux élèves de se confronter à la production d’une série ou d’ une séquence d’images.

Compétence technique : Choisir, mobiliser et adapter des langages et des moyens plastiques en fonction de leurs effets dans une intention artistique.

(L’élève a-t-il réussit à réaliser une série d’image dont le thème se retrouve dans chacune d’elle ou une séquence d’images montrant les étapes pour atteindre son objectif. A-t-il réussi à composer sa production en organisant les différents éléments représentés dans son format (position, taille, fond et formes).


Compétence théorique : Confronter intention et réalisation dans la conduite d’un projet pour l’adapter et le réorienter, s’assurer de la dimension artistique de celui-ci.

(L’élève a-t-il réussi à faire comprendre quel objectif il a représenté en utilisant la série ou la séquence, en tenant compte de la compréhension du thème par un spectateur).

Compétence culturelle : Expliciter la pratique individuelle ou collective, écouter et accepter les avis divers et contradictoires.

(L’élève peut-il décrire les actions plastiques qu’il a effectué pour réaliser sa production : série, cadrage, point de vue, plans, cohérence graphique, et composition ? Peut-il expliquer comment son travail nous permet de comprendre quel objectif il a voulu représenter et mis en valeur).

Vocabulaire : vignette, cadrage, point de vue, séquence, série, composition, adaptation au format, collage.

Vignettes : Image délimitée par un cadre et qui compose une bande dessinée.

Cadrage : c’est ce que tu décide de montrer à l’intérieur de ton image (Gros plan, plan rapproché, plan américain, plan d’ensemble, etc).


Claude Gellée, L’Embarquement de la reine de Saba, 1648

Point de vue : il dépend de l’endroit où tu observes la scène (point de vue frontale : de face ; point de vue en plongée : de haut ; point de vue en contre plongée : de bas ; point de vue aérien : comme en avion).


François Schuiten – Les Cités Obscures “La Théorie du grain de sable” vol. 2 – Editions Casterman, 2008

Une Suite Séquentielle: c’est des images fixes ou animées qui se suivent et montrent un mouvement, une action.


Walking Dead, Nowayout, Charlie Adlard

Composition : Organisation de plusieurs éléments les uns avec les autres afin de former un ensemble.


Adaptation au format :
 Adapter la composition du dessin en fonction du format utilisé. Médiums et outils utilisés.

La Série : c’est un groupe de réalisations par un même auteur, qui partagent des caractéristiques plastiques ou symboliques notables (thème, problématique, sujet, format, …).

Claude Monet Série des Cathédrales de Rouen
Piet Mondrian
Andy Warhol , Campbell’s Soup Cans, 1962,
sérigraphie sur toile, série de 32 toiles de 50,8 × 40,6 cm chacune
Museum of Modern Art, New York

Collage : technique de création artistique qui consiste à assembler par le collage des éléments séparés, de toutes natures : extraits de journaux avec texte et photos, papier peint, documents, objets divers.

Hannah Höch Cut with the Kitchen Knife Through the Beer-Belly of the Weimar Republic 1919 , Style: Dada , collage, Musées d’État de Berlin.

Dadaïsme :Mouvement littéraire, intellectuel et artistique, qui, entre 1914 et 1923 se caractérise par une remise en cause de toutes les conventions et contraintes idéologiques, artistiques et politiques. ce mouvement est une immense révolte contre la 1er guerre mondiale, qu’ils considèrent comme absurde, car la guerre détruit. Alors avec leurs propres moyens, ils cherchent à détruire l’ordre établi qui n’a pas su éviter ce massacre. Ses artistes se voulaient irrespectueux et extravagants, et recherchaient la plus grande liberté de créativité pour laquelle ils utilisèrent toutes les formes et matériaux disponibles, comme par exemple le collage.

Questions :

Comment avez-vous fait pour représenter de manière progressive un objectif à atteindre ou le même objectif de manière différente dans vos productions ?

Comment avez-vous fait pour nous faire comprendre l’objectif que vous avez développé dans votre série ou séquence d’images ?

POUR TOUTES LES CLASSES DE 5E : SÉQUENCE 3, ARTS PLASTIQUES, ANNÉE 2022-2023

Chimères

Consigne :

En utilisant les documents proposés et le dessin, imaginez une chimère et son environnement.

Contraintes : Elle devra comporter plusieurs parties de corps d’animaux différents et être complétée par du dessin. Elle devra être intégrée à un environnement dans lequel elle pourrait vivre.

  • Dessin et collages obligatoire
  • Feuille A3
  • Techniques sèches

Notion abordée : L’utilisation de techniques mixtes (collages, dessins) afin d’obtenir une image hybride. Permettre aux élève de s’interroger sur l’emploi de divers matériaux et techniques pour produire une production artistiques.

Compétence technique. Explorer l’ensemble des champs de la pratique plastique et leurs hybridations.

(Comment l’élève a-t-il exploité les documents proposés et les a complété par du dessin, pour aboutir à sa production? (choix, composition, organisation, cohérence).

Compétence Théorique. Se repérer dans les étapes de la réalisation d’une production plastique et en anticiper les difficultés éventuelles.

(Comment l’élève c’est-il organisé dans son travail, pris en compte les documents : choix des parties d’animaux et/ou adaptation de ceux-ci à un dessin? L’élève a-t-il surmonté les difficultés qu’il a rencontré dans la production d’un travail hybride?).

Compétence culturelle. Décrire et interroger à l’aide d’un vocabulaire spécifique ses productions plastiques, celles de ses pairs et des œuvres d’art étudiées en classe.

(L’élève peut-il décrire les actions plastiques qu’il a effectué pour réaliser sa production (choix, collages, parties dessinées) et expliquer quels liens fait-il entre sa créature et l’environnement qu’il a représenté (parties d’animaux choisi, alimentation, animaux de pays chaux ou froid,etc).

Vocabulaire : chimère, collage, hybridation, fusion, fragment.

Chimère : Monstre fabuleux, de formes diverses, constitué de plusieurs parties d’animaux différentes.

Collage : technique de création artistique qui consiste à assembler par le collage des éléments séparés, de toutes natures : extraits de journaux avec texte et photos, papier peint, documents, objets divers.


Jacques Prévert – Tableau de famille, collages, première partie du 20e siècle.

Hybridation : croisement ou mélange d’éléments différents.


Max ErnstUne semaine de bonté – collages, 1934.

Fusion : mélange de plusieurs éléments différents de manière à ce qu’ils ne forment plus qu’un.

Fragments : Morceau d’une chose brisée ou déchirée, (les fragments d’une image).


Joan FONTCUBERTA, Fauna, 1985-1989,
installation (photographies, textes, cartographies, schémas, vitrines et vidéos).
André breton, jacqueline lamba, yves tanguy, jannette Tanguy, Cadavre exquis, 1938.

Max Ernst, L’Ange du foyer, 1937, huile sur toile, 114 x 146 cm.

Questions :

  • Comment avez vous fait pour réaliser une chimère en mélangeant dessin et collage ?
  • Quel est le lien entre la chimère et son environnement ?

POUR TOUTES LES CLASSES DE 6E : SÉQUENCE 4, Arts Plastiques, 2022/2023

Monochrome.

Consigne: Réalisez une  vue d’un fond marin.

Contraintes :

– medium : que de la peinture bleu et de l’eau

– il faudra une net différence entre l’eau et le plancher océanique.

– format blanc 24×32

Notions abordées :la découverte des relations entre sensation colorée et qualités physiques de la matière colorée.

Compétence technique : Choisir, organiser et mobiliser des gestes, des outils et des matériaux en fonction des effets qu’ils produisent.

(Comment l’élève a-t-il utiliser le medium (la peinture bleu) affin de représenter un paysage sous marin: utilisation de différentes techniques (lavis, dégradés, textures et reliefs), utilisation des outils (pinceaux de tailles différentes, éponges) suivant les effets recherchés.)

Compétence Théorique : Représenter le monde environnant ou donner forme à son imaginaire en explorant divers domaines.

(Comment l’élève a t’il réussi à représenter un paysage sous marin en tenant compte des particularités de cet environnement (absence de ciel, animaux et créatures sous marine…) et en n’utilisant que de la peinture bleu. A t’il pris en compte les possibilités du médium (peinture) pour obtenir différentes nuances et organiser son travail (utilisation des plans pour suggérer la profondeur, ajout de détails en utilisant une peinture plus ou moins opaque)).

Compétence culturelle.Décrire et interroger à l’aide d’un vocabulaire spécifique ses productions plastiques, celles de ses pairs et des œuvres d’art étudiées en classe.

(L’élève peut-il décrire les actions plastiques qu’il a effectué pour réaliser sa production (choix des techniques, textures, lavis, dégradé, peinture avec ou sans eau, organisation de sont travail par étapes, organisation des plans). L’élève peut-il expliquer en quoi ces choix lui ont permis de réaliser une production représentant un paysage sous marin.)

Vocabulaire: Matières, texture, relief, lavis, nuances, dégradé, monochrome, paysage.

Texture : aspect de la peinture en creux et en bosses formant des reliefs grâce à l’épaisseur de la matière du medium.

s7 001 6e

Jackson POLLOCK : Rythme d’automne (numéro 30) 1950, peinture émail sur toile, 266,7 x 526,8 cm, Métropolitan Museum, New York,

Un Lavis : c’est une technique consistant à n’utiliser qu’une seule couleur qui sera diluée pour obtenir différentes intensités de couleur.

Des nuances : se sont les intensités plus ou moins forte que l’on peut donner à une couleur.

Un Dégradé de couleur : c’est la réalisation de nuances progressives allant du plus foncé au plus clair.

s7 002 6e

Joseph Mallord William TurnerDogana et Santa Maria della Salute, Venise, 1843

Monochrome: signifie « qui est d’une seule couleur ». En effet, le mot vient du grec : mono qui signifie « seul », et chroma, la couleur. Il s’oppose au terme polychrome ou (en couleurs) : « qui est de plusieurs couleurs ».

s7 004 6e

Pierre Soulages peintures 222×628 1985

Un paysage: c’est une portion de la nature ou d’une ville, représentée ou observée dans la majorité des cas à l’horizontale par un observateur ; il implique donc un point de vue.

s7 003 6e

Alexandre Hollan, ” Le Chêne dansant”, près de Gignac, 2015 Acrylique, H.57 x L.76 cm Collection particulière

Question: Comment avez vous fait pour montrer la différence entre l’eau et le plancher océanique?

POUR TOUTES LES CLASSES DE 6E : SÉQUENCE 3, Arts Plastiques, 2022/2023

Expérimentation Peinture.

Consigne 1 : représentez les empruntes de pas d’un monstre ou le monstre avec de la peinture.

Contraintes 1 : peinture sans eau, utilisation des éponges ou chiffons comme outils

½ format

durée 10 à 15 minutes

Consigne 2 : représentez à nouveau les empruntes de pas d’un monstre ou le monstre avec de la peinture.

Contraintes 2 : utilisation des éponges ou chiffons comme outils

½ format

 durée 10 à 15 minutes, mais attention, la peinture devra contenir beaucoup d’eau.

Notions abordées :la découverte des relations entre sensation colorée et qualités physiques de la matière colorée.

Compétence technique : Choisir, organiser et mobiliser des gestes, des outils et des matériaux en fonction des effets qu’ils produisent.

(Comment l’élève a-t-il utiliser le medium et les outils (la peinture et les éponges) pour réaliser, dans le premier travail des textures et reliefs, et dans le second travail des nuances et des lavis. l’élève a t’il compris les différentes possibilités de l’utilisation de la peinture suivant l’ajout plus ou moins important d’eau).

Vocabulaire: Matières, texture, relief, lavis, nuances, dégradé.

Texture : aspect de la peinture en creux et en bosses formant des reliefs grâce à l’épaisseur de la matière du medium.

s6 001 6e

Simon Hantaï , Mariale m.c 3, 1962. Huile sur toile, 223cm x 213cm

Un Lavis : c’est une technique consistant à n’utiliser qu’une seule couleur qui sera diluée pour obtenir différentes intensités de couleurs.

Des nuances : se sont les intensités plus ou moins forte que l’on peut donner à une couleur.

Un Dégradé de couleur : c’est la réalisation de nuances progressives allant du plus foncé au plus clair.

s6 002 6e

Joseph Mallord William Turner, Rheinfels sur le Rhin, 1844

Pour toute les classes de 6e, 5e, 4e, 3e, matériel à avoir à chaque cours d’Arts PLASTIQUES. 2022/2023

1 Carton à dessin A3 (32×45 cm) ou « ½ raisin »(37×52 cm)

1 pochette de papier dessin blanc à grain 24×32 cm 125g/m² minimum (canson, Clairefontaine, etc…)

1 grand cahier 96 pages 24×32 cm, grand ou petit carreaux.

1 feutre noir fin pointe tubulaire ou souple de 0,3 à 1 mm,

1 lot de 3 pinceaux ronds de tailles différentes n°6 – 10 – 14 ou 4 – 10 – 16.

1 crayon HB, ou B.

1 gomme blanche.

1 taille crayon.

1 pochette de 12 crayons de couleur. (toutes marques possibles)

1 pochette de 12 feutres de couleur lavables sans solvants. (toutes marques possibles)

1 rouleau de ruban adhésif.

1 bâton colle (ou tube).

1 règle plate en plastique graduée 30 cm.

1 paire de ciseaux bout rond métal.

Bonne Rentrée à tous.